Tous les articles par beatrice

Année 2020 : plus que 10 mois !

Que se passe-t-il cet hiver, avec la douceur de l’air et les arbres en fleurs ? Tout en nous veut croire au printemps, mais attention ! Il est bien trop tôt. On ne vit pas le printemps sans avoir connu l’hiver. C’est durant ce temps de dormance que se prépare ce qui viendra.

En 2020, quelles priorités ?
Il vous est possible de choisir parmi toutes les propositions que vous trouverez sur la page « Spectacles / Contes » qui s’adressent à un public familial, adulte, et enfant.
Mais en 2020, je mettrai l’accent sur des thèmes de nature :
la forêt, la nuit, les oiseaux,
et un pays : le Portugal.
Pour les publics jeunes (3-5 ans et 6-10 ans) : le jardin.

CONTES

« Mes neiges de l’Algarve »,
Contes et légendes du Portugal.
Cette histoire d’un grand amour nous fait cheminer dans un Portugal où l’humour et la malice triomphent de la pauvreté et de la mort.
(60mn, public à partir de 8 ans)

« Dans la forêt profonde »,
Contes et légendes d’Allemagne.
Lieu de métamorphose où les rencontres ébranlent les certitudes les plus profondes, la forêt bouleversera la vie d’un jeune homme qui s’y est égaré…
(60mn, public à partir de 10 ans)

« Du crépuscule à l’aurore »,
Contes et légendes du monde pour traverser toute la nuit avec un guide inattendu.
(60mn, public à partir de 6 ans)

Une création est en préparation pour le printemps 2020 :

« Oeil d’or et plume de soie »,
Contes et légendes du monde sur le thème des oiseaux.
Cette balade contée sera donnée pour la 1ère fois à la Médiathèque du Val d’Argent, à Sainte-Croix aux Mines le vendredi 15 mai, à 21h.
(60mn, public familial à partir de 6 ans).

**********************

LECTURE

En 2020, pour la commémoration du 60ème anniversaire de sa mort , je mets à l’honneur ma lecture sur Albert Camus, auteur qui m’est cher, avec :

« Albert Camus : Algérie, terre natale ».
Cette lecture propose des extraits de ses oeuvres : souvenirs de son enfance algéroise, évocation sensorielle et poétique d’une nature riche d’émotions.
(60mn, public adulte et adolescent)

**********************

ATELIERS & ANIMATIONS

Côté ateliers et animations, toutes les propositions que vous trouverez sur la page « Animations et Ateliers » sont valides et peuvent être programmées dans le cadre de vos activités.
En 2019, j’ai mis en place un nouvel atelier. C’est lui que je valoriserai en 2020.

« Tataki zome : impressions végétales par martelage ».
Cet atelier, programmé du printemps à l’automne, permet de découvrir une technique d’impression textile simple, créative et non polluante sur fibres naturelles.
(public à partir de 10 ans)

APIST : 8ème édition du Don du livre à St-Dié des Vosges…

L’APIST (Association Pour l’Intégration des Personnes ayant une Trisomie) a organisé la 8ème édition du Don du livre à Saint-Dié des Vosges les 24, 25 et 26 janvier derniers.
C’est avec plaisir que j’ai rejoint cette année aussi l’équipe de bénévoles qui organise cette manifestation.

Les livres donnés par les particuliers sont nombreux. Après un tri des ouvrages par catégorie, les livres sont placés sur des tables où les visiteurs peuvent venir les consulter et emporter ceux de leur choix, faisant à l’association un don du montant qui leur convient.



L’APIST est une association dynamique et accueillante et les jeunes trisomiques sont partie prenante dans les différentes activités mises en place par les familles.
Bravo à tous pour ce que vous êtes et ce que vous faites!

___________________________________________

Hiver et lumières

Voici revenu le temps des jours les plus courts où tout est si sombre qu’on repousse l’ombre.
Les lumières clignotent, brillent et scintillent sur les frontons des maisons, et aux balcons.
L’arbre roi est décoré : boules, guirlandes, étoiles de paille, friandises parfumées. Tout est prêt pour fêter les jours qui bientôt vont rallonger.




Dans la forêt ou dans la plaine, en attendant le printemps, tout dort.
Les arbres frileux veillent courageusement malgré le vent.
Les animaux traversent nos villages, chassent -la faim est tyrannique- et dorment, enfin.
Tous vivent avec petit jour et grande nuit, avec le gel ou bien la pluie,
Tous rêvent, sous le ciel charbonneux ou étoilé, de jours tièdes et fleuris.


____________________________________________________

« Pense à toi ! », « Dans la forêt profonde »

Mercredi 20  à 15h30, à la Maison Mosaïque de St-Dié des Vosges, s’est tenu le Marché aux Bonnes Idées organisé par l’association vosgienne « ETC Terra ».

Il regroupe deux fois par an des associations et des producteurs locaux qui présentent ce qu’ils sont et proposent ce qu’ils font sur un thème donné.
Le thème de cet après-midi était « Pense à toi » .




J’ai dit des contes du monde entier qui nous concerne tous où l’amitié, l’entraide, le partage, l’hospitalité et l’amour étaient en bonne place.


Vendredi 22,  à 20h00 à la Bibliothèque Municipale de Ban-de-Laveline, dans le cadre de « Rencontre avec… la forêt », festival annuel de contes organisé par la Médiathèque Départementale des Vosges, je contais pour un public familial à partir de 7 ans…

« Dans la forêt profonde », l’aventure d’un homme qui découvrit une forêt inconnue de lui … un jour de brouillard.

_____________________________________________________

De Sainte-Marguerite à Nompatelize

Octobre se termine après des activités diversifiées dans des lieux qui l’ont été tout autant.

A la Résidence des Aulnes (Sainte-Marguerite), j’ai donné deux contées pour les résidents sur deux thèmes : la première « Fruits », la deuxième « Citrouilles ». Les suivantes seront elles aussi en phase avec la saison.
Un accueil chaleureux et l’attention de chacun… Petits moments de bonheur!

_____________________________________

Dans le cadre de « Rencontre avec… la forêt », le festival annuel mis en place par La Médiathèque Départementale des Vosges, je suis allée animer un atelier tataki zome à la Bibliothèque Municipale de Nompatelize.
Les participants étaient nombreux et passionnés. Initialement prévu pour se tenir entre 15h et 17h, l’atelier s’est terminé à 19h. Cette pratique serait-elle addictive ?

Les débuts : on essaie, on observe…

Les premiers essais sont regardés de près pour comprendre quels effets il est possible de combiner.

Fin d’atelier : « Les Bois de Nompatelize » est le panneau collectif réalisé par les participants et finalisé par les soins de la bibliothécaire, aussi passionnée que les adhérents.

_____________________________________


Et ce soir… c’est Halloween. Avez-vous sculpté une citrouille? Moi non, mais j’ai néanmoins un peu de lumière pour accueillir les fantômes qui voudraient venir me rendre visite.


Car cette fête correspondrait à cette étrange nuit durant laquelle les frontières entre le monde des vivants et l’Au-delà étaient exceptionnellement ouvertes, permettant ainsi des aller-venues à loisir. Les vivants pouvaient ainsi « visiter » quelques heures durant le monde des défunts, quand les morts et autres êtres fantastiques étaient en mesure de déambuler ici-bas.
Que votre entrée dans la saison sombre en devienne pleine de sens.

SAMSAH de St-Dié des Vosges, le livre des 5 ateliers « Sensibilité »

Les cinq ateliers organisés par le SAMSAH de Saint-Dié des Vosges se sont terminés le 3 octobre avec un atelier proposé sur le sens du goût.
Petite dégustation et contes de saveurs ont accompagné cette dernière séance.
Ensuite, j’ai fabriqué un livre reliant les travaux des participants, ce qui leur permet ainsi qu’au service du SAMSAH de garder une trace de ces séances. En voici quelques photos :

Ateliers « Sensibilité » :
1ère de couverture



Ateliers « Sensibilité » : présentation du contexte dans lequel ont été mis en place les ateliers.

Atelier « Vue » :
un dessin illustrant un conte où interfèrent la vue et l’ouïe.

Atelier « Vue » :
un collage illustrant le rêve d’une participante.

Atelier « Toucher » :
un collage utilisant quelques unes des matières que j’avais apportées pour en différencier les sensations.

Atelier « Ouïe » :
un dessin reprenant une illustration du « Joueur de flûte de Hamelin », l’un des contes que j’ai dits au cours de cet atelier.

Atelier « Goût » :
un collage illustrant les saveurs que nous connaissons grâce à différentes denrées.

Et le livre est refermé!
4ème de couverture.

Il n’y a pas de page pour illustrer l’atelier « Odorat » ?
Au cours de cet atelier, j’avais apporté des flacons contenant des senteurs variées que les participants ont identifiées et notées sur un questionnaire qu’ils ont emporté à l’issue de la séance.

Avec mes remerciements à Madame Dubost, responsable du SAMSAH de Saint-Dié des Vosges, qui a permis la mise en place de ces ateliers,
et aux participants et à leurs familles qui se sont prêtés au jeu au fil des séances.

Oralsace à Strasbourg

Les 28 et 29 septembre derniers, la Maison des Associations de Strasbourg organisait la « Rentrée des Associations » au Parc de la Citadelle.
Le Collectif de conteurs Oralsace a décidé d’y prendre place cette année.

C’était une belle occasion de rencontrer d’autres associations et des organisateurs de manifestations mais aussi des amateurs de contes et de légendes, enfants et adultes, qui sont venus dans le parc écouter les « Contes lovés » sous la tonnelle ou des « Contes à la volée » dans les allées.

Voilà le stand d’Oralsace en cours d’installation. Davantage d’informations seront disponibles bientôt sur le site du Collectif :www.oralsace.net

Durant le week-end, les conteurs se sont relayé entre le stand et le parc auprès d’un public nombreux et intéressé.
En fin de journée, quand les oiseaux sont revenus dans les branches des grands arbres, le soleil a illuminé une dernière fois les cimes avant de laisser la place à l’ombre d’une nuit sans lune. Et tout s’est tu, jusqu’au lendemain matin.

A la manière de Claude Monet

_______________________________________

Patchwork, broderie, teinture, tataki zome…

Septembre est encore un mois de récoltes où tous les sens sont appelés à se réjouir de ce qui leur est offert.

C’est aussi le moment du Carrefour Européen du Patchwork de Sainte-Marie aux Mines, dans le Haut-Rhin. Cette année encore je suis allée à ce rendez-vous où l’on peut retrouver les œuvres nouvelles d’artistes ayant exposé les années précédentes et de nouveaux artistes, aux inspirations les plus variées.

Cette année, l’invitée d’honneur est Anne Woringer qui a présenté à l’espace des Tisserands une belle série de pièces : « Passion indigo ». Teinture, quilting, broderie…
Ici « Crop circles ».

J’avais repéré les autres expositions que je tenais à visiter, notamment celle de l’association Guldusi qui présente et vend des broderies faites par des femmes afghanes.
L’inspiration et la beauté des points sont chaque année plus fines.

Ici, un grand carré brodé de fleurs variées.
(Association Guldusi, projet germano-afghan).

Là, des fleurs éclatantes de printemps. des narcisses, peut-être?
(Association Guldusi, projet germano-afghan).

_____________________________

De mon côté, la météo de ce mois de septembre me permet encore de faire quelques impressions par martelage et des essais de teinture végétale.

Ici, un essai d’impression de vigne vierge quinquefolia sur une chemise de soie qui a déjà été teinte avec peaux et noyaux d’avocat puis mordancée à l’acétate de fer. Le rouge n’a pas tenu après le second bain dans l’acétate de fer. Dommage.

Là, j’ai taillé et cousu une veste dans un drap ancien brodé. Je l’ai teinte en rose dans un bain de noyaux et de peaux d’avocat et imprimée de vigne vierge quinquefolia. Pas de mordançage dans l’acétate de fer qui l’aurait colorée en gris-beige pour le fond et en gris vert pour les feuilles.
Quelle sera la résistance des couleurs à la lumière?

_____________________________

Tataki zome : impressions récentes

L’été, chaud et sec, a durci certains feuillages et les impressions par martelage offrent des motifs différents, tant par leurs nuances que leurs graphismes.
Ce sont donc des expériences passionnantes parce que pleines d’imprévu que j’ai poursuivies au mois d’août.

Ici, un torchon basque en lin, imprimé d’une guirlande de feuilles de chasselas, avant mordançage.

Le même torchon après mordançage.

Une feuille de chou rouge, avant mordançage.

Cette même feuille, après mordançage.
J’aimais beaucoup le violet de la feuille avant mordançage et je vais faire en sorte de trouver le moyen de le fixer ainsi mais le bleu obtenu ensuite me plaît aussi.
Le bleu est tellement rare à obtenir et à conserver!

Un tournesol, avant mordançage.

Le même, immédiatement après mordançage.
Comme les autres végétaux, il a perdu la vivacité de ses couleurs. Et quelques semaines plus tard, les feuilles sont restées vert foncé mais la fleur est devenue gris-vert.


Ici, un torchon en coton dont les indications écrites étaient imprimées avant le martelage des feuilles de chasselas.
Suspendu dans la vigne d’origine, il y a presque un effet de trompe-l’oeil dû aux jeux d’ombre et de lumière.