Contes d’hiver et des temps bien froids

Décembre est le mois de toutes les magies de l’hiver, et c’est avec délice que nous nous glissons, enfants et adultes dans les contes qui nous ravissent depuis notre enfance.

Contes de Saint-Nicolas, Hans Trapp et Frau Berchta, contes du Père Noël et de ses rennes, contes de Babouchka accompagnée de son chien et de sa chatte, contes des Rois Mages… Ils sont nombreux ces personnages légendaires qui nous font traverser la nuit de l’hiver en nous disant le merveilleux d’autres mondes où les animaux parlent la nuit de Noël (ils ne faut surtout pas que les hommes les entendent sinon malheur à eux!), où les plus téméraires relèvent des défis malgré tous les dangers dont ils sont prévenus.

Mais les froids les plus durs de l’hiver nous donnent à voir d’autres réalités et nous incitent à poser un autre regard sur ceux qui nous entourent, là où misère ne rime pas souvent avec lumière.
Il y a des histoires très humaines de partage, d’amitié, d’amour où les enfants s’impatientent en rêvant de surprendre ce qu’ils ne doivent ni voir ni entendre, où ils demandent à cet être inconnu et bienveillant de leur apporter ce dont ils rêvent.
Par exemple Lisa rêve d’avoir un garage pour ses petites voitures et Antoine une poupée à câliner… Le matin de Noël, Antoine découvre un garage  et Lisa une poupée au pied du sapin familial.  Alors ils échangent leurs cadeaux en se disant que le Père Noël a dû se tromper de maison.

Les adolescents aussi trouvent dans les légendes de ce moment si particulier de l’année des héros qui leur montrent des voies exaltantes de réalisation :  un mauvais sort est levé par un geste de partage et  permet à un enfant de redevenir humain après plusieurs années d’errance sous la forme d’un loup.
Le voilà devenu un jeune homme et, reconnaissant, il vient frapper à la porte de celui à qui il doit son retour à la vie humaine. Mais le doute plane : il apporte avec lui un beau gâteau de fête mais aussi ce qui fit son malheur.

Au cours du mois de décembre, j’ai eu le plaisir de conter pour les petits mais aussi pour les plus grands qui, vous le savez bien, aiment retrouver ce temps de l’année où l’on s’ouvre à ce qui nous fait grandir toujours un peu plus.

 

Le mardi 4 décembre 2018

Contée à Jézainville (54) pour les                                         Contée à Loisy (54) pour
Petite et Moyenne Sections                                                     les CE2 de l’École Élémentaire
de l’École Maternelle

 

 

Le mercredi 5 décembre

 

Contée à la Médiathèque de Lingolsheim (67)

 

 

 

 

Le samedi 8 décembre

 

Contée à la Médiathèque d’Erstein (67)

 

 

 

 

 

Le mercredi 12 décembre

2 contées à la Médiathèque de l’Orangerie, à Lunéville (54)

la première pour un public familial à partir de 6 ans,
la seconde pour les petits de 3 à 5 ans

 

 

Le samedi 15 décembre

 

Contée pour la Médiathèque
de Saint-Clément (54)

 

 

Décembre prend fin et nous entrons dans l’hiver. Les jours rallongent, le froid est bien là avec gelée blanche, givre et brouillard.
Que cette saison nous permette de gagner en intériorité mais aussi en partages chaleureux et sincères afin d’arriver tout neufs dans l’énergie du printemps.

 

______________________________________________________

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *